• Après une nuit à l'auberge Taloute où nous avons échangé avec des français tombés amoureux du coin, 
    nos deux cyclistes sont partis vers Boulmane du Dadès vers 8h00 du matin.

     Le début de parcours après Skoura est difficile, avec peu de dénivelé, beaucoup de faux plats et surtout des vents fort de face ou sur les flancs. 

    Ils arrivent sur El Kalaa Mgouna vers midi pour la pause déjeuner dans le centre 
    sous une tonnelle qui semble être là pour nos coureurs !
     

    Ils en profitent pour réparer quelques roues en attendant la caravane et boire un coca tous ensemble avant de repartir pour la 2ème partie d'étape.  

    La route de El Kalaa Mgouna  à Boulemane Dades, qui longe le Dades tout du long, est assez roulante, odorante et verdoyante mais avec pas mal de circulation.  

    Un tronçon très agréable dans l'ensemble. Les paysages sont très beaux sur le flanc du Saghro.

    Tout le monde est ce soir installé au camping "Soleil bleu" après Boulmane du Dades sur la route de Tineghir où Mounir et Arnaud arrivent vers 16h30.


    votre commentaire
  • "C'est magnifique ce que nous sommes en train de vivre et de voir ! 

    Hier nous avons passé la nuit a l'Oued El Maleh a 20 km de Ouarzazate.

    C'était la dernière étape du Haut Atlas que nous avons bouclée après une descente mémorable du kayak sur le lac d'Ifni,
    en plein milieu des montagnes !

    Avant hier, le treck dans le Toubkal a été simplement extraordinaire, même si l'étape en soi était bien éprouvante :
    10h non stop, 26 km aller/retour et 1 780 m de dénivelé positif sur moins de 10 km.
    Col à 3 860 m. Tout est beau.

    Très peu de gens font le Toubkal par ce versant à cause de la difficulté d'accès.
    Nous avons eu droit à de la neige en plein mois de juillet.


    Aujourd'hui, c'était un véritable changement de décor en direction de Skoura
    qui marque la 1ère étape vers Merzouga où nous devons arriver Inchallah dans la soirée du 13 juillet.

    Petite étape par le kilométrage certes (61 km) mais très gros efforts sur 45 km où nous avons dû
    lutter sans arrêt contre un vent de face très violent!

    On avançait à 12km à l'heure là où c'est du 30 en temps normal ! Une étape courte mais difficile

    Mounir et Mohamed Hilali à SkouraNous bivouaquons dans une magnifique auberge à l'entrée de Skoura où
    j'ai fait la connaissance de M. Jacques Perez, originaire de Skoura, venu se recueillir sur la tombe
    de son père et reconstituer l'histoire de sa famille. Rencontre très instructive.

    Parallèlement, la caravane est passée à Ouarzazate pour un gros ravitaillement.
    Ecole du Douar El haddadaNous avons fait ce soir une distribution de cartables, avec Amis des Ecoles, 
    au Douar El Haddada (50 élèves) dans la palmeraie de Skoura. Sympa comme tout.
     Ecole du Douar El haddada

    Nous avons été reçu dans la maison du président de l'association
    du développement de Skoura, M. Abdelkhahim Ihalawa, le directeur de l'école étant parti en vacances.


    La bonne nouvelle de la journée : nous avons enfin récupéré nos compléments alimentaires que nous pourchassons
    depuis le 18 juin !
    Une étape courte mais difficile, ça se ressent !
    Mounir
    Message envoyé par BlackBerry Wireless Handheld

    votre commentaire
  • C'est en 4x4 que Mounir, Arnaud et Azeddine le neveu de Mounir, partent à 7h30 du bivouac d'Aïn Igrane avec le kayak sur le toit. Direction l'entrée du parc du Toubkal située au-dessus du lac d'Ifni. Ils ont rendez-vous à 8h avec 2 jeunes hommes qui les aident à descendre le kayak au lac, c'est à dire sur 300 mètres à la verticale !

    Une fois le kayak sur l'eau, les 2 compères montent à bord pour un tour complet du lac (une première !!!). Ensuite, baignade pour Mounir dans l'eau froide et revigorante du lac. Azeddine filme ces moments extaordinaires...

    Ils remontent le kayak, le remettent sur le toit et redescendent au bivouac où les attend le reste de la troupe. Il est 11h et tout le monde prend le départ vers la tortue roulante (le camping-car) laissée 2 jours plus tôt en contrebas. Ils le retrouvent comme ils l'ont laissé, en bon état.

    Camping Tissa à 20 km de Ouarzazate En convoi, ils passent Agouim sans s'arrêter et prennent la direction de Ouarzazate pour aller au camping Tissa, situé à 20 km avant Ouarzazate. C'est Mohamed, le chauffeur qui assure la sécurité des coureurs dans la kangoo Ain Ifrane, qui a organisé tout cela car il est originaire de la région et la connait très très bien.

    Grande lessive à l'arrivée, simultanément à la 2ème tempête de sable et de pluie de la journée (ils ont droit à la première sur la route de Ouarzazate)... Ce soir, c'est le père de Mohamed qui leur amène un superbe couscous. Ten mirt bahra ighran.

    Demain, les coureurs reprennent leurs vélos (qui leur manquent beaucoup !) pour pédaler jusqu'à Skoura, situé à 70 km du camping Tissa.

    Mohamed Hilali de Amis des Ecoles a déjà organisé une distribution de cartables. Elle se fera avec Mounir et Arnaud puisque la distance à couvrir en VTT est "faible".

    Le camping-car de son côté s'arrêtera chez Dimitri à Ouarzazate pour refaire le plein d'eau Ain Ifrane avant de rejoindre la troupe à Skoura.


    votre commentaire
  • Un altimètre explicite !!! Mounir redescend ! Arnaud redescendAnecdotes du jour... extraordinaires  :

    • Lors de la montée, Mounir et Arnaud ont dépassé 2 marcheurs marocains qui peinaient quelque peu. En redescendant, ils les recroisent de nouveau et l'un deux demande à Mounir s'il n'est pas l'un des frères Ahansal... Trop fier Mounir !
    • Mounir trouve 20 dirhams dans les gorges en montant : une année de richesse en perspective !
    • Lors de leur descente vers le lac, Mounir et Arnaud ont entendu des jeunes filles chanter. Ils leur ont demandé de les accompagner de leurs chants jusqu'au bivouac pour les encourager, ce qu'elles ont accepté de faire.
    • rencontre avec un groupe d'ados anglais de la School Worldwide qui allait bivouaquer dans les gorges, ainsi qu'avec une famille marocaine qui est montée au lac en taxi, puis mule...

    Compte-rendu d'étape :

    Les coureurs Mounir et Arnaud ont quitté à pied le bivouac de Aïn Igrane à 7h ce matin. Ils sont passés de 1 600 m à 2 300 m en une heure (nous en mettrons deux !!!). Le site est magnifique et ce grand lac de montagne présente une vue extraordinaire. Ils enchainent avec une montée jusqu'à 3 680 m pour arriver au col à 13h. Ils sont face à la neige en plein mois de juillet au Maroc ! Pour y arriver, ils suivent le lit d'une rivière et sont confrontés à beaucoup de cailloux. Autour d'eux, de l'eau en abondance avec chutes et cascades. Les températures  agréables leur pemettent de monter très rapidement. Ils déjeunent au col et décident de redescendre pour arriver au lac vers 16h, puis au bivouac à 17h. Comme Dominique, responsable de la logistique, le précise "nous avions l'impression qu'ils volaient tellement ils allaient vite dans la descente !".

    Enfin proches du lac d'Ifni !Côté accompagnants, il leur faut 2 heures pour monter au lac d'Ifni, grand, magnifique et... très très froid ! Seul Benjamin (Benji) se baigne, les autres restent au bord en attendant les coureurs. Tout le monde repart vers le bivouac dès que Mounir et Arnaud réapparaissent dans la descente du Toubkal. Ils vont très très vite, donnant l'impression de voler.Le groupe récupère

    A Ait Igrane, au bivouac, les villageois apportent à l'équipe de la Djebelya Tagines, salades et pain tout chaud non levé.  Monia s'occupe de Mounir au bivouac !Monia, ostéopathe en vacances prend soin des coureurs !

    Demain, changement de programme avec une premièe mondiale : du kayak sur le lac d'Ifni avant un transfert sur Zouala, après Agouim !!!!


    2 commentaires
  • Mounir en route vers le Toubkal ! que d'eau...       

    Un petit message de Mounir...

    "Je salue le travail colossal des membres de la caravane, Dominique, Isabelle, Monia notre ostéopathe, Si Mohamed notre assistant, sans lesquels les coureurs n'auraient jamais réussi à enchainer les étapes. Les jeunes qui accompagnent la Djebelya ; Aida ma fille, Azeddine et Mehdi mes neveux, ainsi que Benjy sont adorables".

    Depuis hier, c'est en discussion. Un camping car de 7 mètres de long peut-il aller jusqu'au bout de la piste ? La réponse des guides à qui nous posons la question est claire : NON. En effet, le camping-car, du fait de sa longueur, ne peut prendre des virages en épingle à cheveux, ni faire des kilomètres de piste ou passer des oueds.

    Il est donc prévu de poser le camping-car à Askouen ou Sour, d'y stocker le contenu du 4x4 redbull et de prendre ce dernier pour emmener une partie de la caravane accompagnatrice au plus près du lac d'Ifni. Ce sera donc une journée de route pour tous, les coureurs souhaitant être présents pour assurer la sécurité de leurs accompagnants.

    Donc, départ à 11h de Taliouine de tous les véhicules, réparation des vélos imposant d'attendre l'ouverture des magasins. Direction Ouarzazate puis bifurcation vers Agouim, puis Sour.

    Nous prenons la piste mais devons abandonner le camping-car dans un douar situé 10 km après Sour et 2 passages difficiles d'oued. Les autres véhicules et les membres de la caravane, coureurs inclus, vont jusqu'au bout de la piste. Arnaud fait le parcours en VTT à côté de nous, soit 3Mounir en route vers le Toubkal ! que d'eau...0 km jusqu'au campement de ce soir ; il nous double souvent... d'autant que nous restons bloqués en file indienne par un tracteur et une moissonneuse batteuse qui fait le foin. Nous avons aussi vu des gens faire leur grain au milieu de la route.vers le Toubkal...

    Nous sommes ce soir tout au bout de la piste avec, en face de nous, une cascade, une maison perchée. Nous sommes entourés de magnifiques noyers avec de l'eau qui ruisselle en contrebas. Nous nous sentons vraiment dans le Haut Atlas. Voir la vidéo sur le parc du Toubkal

    Il reste encore 1h30 à 2h de marche pour arriver demain matin à pied au lac d'Ifni, lieu de départ pour Mounir et Arnaud de leur treck Toubkal. Le reste de la caravane les attendra sereinement au bord du lac.

    Le départ sur Agouim est pévu le 8 juillet.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique