• Mounir raconte :

    "Le début du parcours était très roulant avec des grandes descenteset nous pouvions aller entre 25 et 30 km/h. Sur les 20 derniers kilomètres, nous avons eu des rafales de vent sur les flancs. Arnaud, du fait de la chaleur, a saigné du nez 15 km après la pause déjeuner mais cela s'est vite calmé. Nous avons eu très peur. Nous avons beaucoup souffert de la chaleur. Nous avons déjeuné près d'un petit village, abrités par le mur d'une école. C'était ombragé et très agréable malgré les 39,5° à l'ombre. J'ai fait les 109 km sur un seul plateau de peur que le dérailleur se bloque... Sur le pacours, nous avons vu des scarabées magnifiques de 10 cm de long avec une dorsale rouge, impressionnants !
    Dans l'ensemble, une étape agréable qui nous a permis d'éliminer nos toxines d'hier et de relacher la tension de nos muscles.
    "

    Azeddine, qui a fait la deuxième partie de l'étape VTT en compagnie de Mounir et Arnaud, raconte :

    "C'était moins dur qu'hier. La route était correcte avec de longues montées pas très raides. Nous avons eu le vent de face ou de côté sur tout le parcours. Les dix derniers kilomètres ont été les plus durs car sur la nationale il fallait faire plus attention et les montées étaient plus raides aussi."

    Nous autres avons quitté le campement à 9h30 pour Taliouine, soit 30 mn après Mounir et Arnaud qui ont eu quelques difficultés à décoller. Nous avons rarement fait aussi vite pour plier bagages.

    retrouvailles sur la route de TaliouineNous rattrapons les coureurs à 11h45 à 45 km de là et, une fois encore, Azeddine décide de faire la suite de l'étape à leurs côtés. Ils s'engagent tous 3 pour 60 km de vtt. Après la pause déjeuner à 12h45, ils repartent à 14h45 pour arriver au camping à 18h. Il faisait très très chaud tout du long, comme en plein désert.

    Et les accompagnants ? beaucoup plus cool car arrivés à Taliouine, nous sommes invités à déjeuner dans la famille de Mohamed Hilali où nous rejoint le président de la municipalité, Lahcen Tafraoui, qui sort d'une réunion de préparation du Festival du Safran qui se tiendra à Taliouine du 21 au 30 octobre 2011. (Nous sommes invités !!) Il est également Président de l'association Ait Moussa ou BrahimTimlilt. Il nous promet de nous rejoinde au camping Tobkal après le déjeuner.déjeuner dans la famille de Med Hilali, association Amis des Ecoles

    Nous avons eu un peu de mal à décoller de chez Abderrahim après le tagine et le couscous que nous partageons... Tout le monde somnole un peu.

    la piscine du camping !En revanche, une fois arrivés au camping, chacun bondit dans son maillot pour aller se afraichir et nager dans la piscine.

    Mounir, Arnaud et Azeddine nous rejoignent à 18h, très éprouvés par la chaleur. Une bonne douche, une ambiance sympa, une consultation auprès de Monia et c'est reparti !!!

    Mounir et Dominique accompagnent Isabelle à Taliouine ; elle repart sur Casa en autocar. Pour Mounir, conduire la voiture représente un grand changement... En revanche, la clim est interdite en sa présence ! Isabelle ne peut dire au revoir à Monia Chaieb, ostéopathe, et Mohamed Hilali, Amis des Ecoles, car ils sont partis remettre des cartables et fournitures scolaires aux enfants de Taliouine... distribution des cartables à l'école de Taliouine Carnet de bord

    Nous sommes tous invités à diner par le président Lahcen Tafraoui au restaurant du camping ; brochettes, grillades et frites au programme. cela nous change !

     

     


    votre commentaire
  • Commentaire d'étape des coureurs :

    Mounir retrouve son vélo, déailleur réparé"Une véritable étape de montagne avec 2 400 m de dénivelé positif cumulé et l'étape la plus dure physiquement du parcours à ce jour. Ca tombait mal car c'était notre 4ème jour de course, soit celui du contrecoup. Nous sommes arrivés très fatigués à Ighrem au Dar Talib (maison de l'étudiant) où les autres nous attendaient. Néanmoins, les paysages grandioses que nous avons traversés nous ont donné beaucoup de courage avec en permanence l'envie d'avancer et de... découvrir."

    Lever à 7h, départ de Mounir et Arnaud à 8h30 direction Ighrem, distant de 101 km de Tafraout.

    Ils sont plutôt en forme après une bonne nuit de sommeil à la belle étoile et une bonne douche au camping granite rose.

    Un bémol toutefois : Mounir part sans son vélo préféré. Charge à Azeddine et Med Hilali de trouver à Tafraout où faire réparer le dérailleur défaillant.

    Quant à nous, nous plions le camp plutôt rapidement afin de réaliser notre plan shopping à Tafraout, initialement prévu hier.

    Azeddine et Mohamed Hilali reviennent au camp avec le vélo de Mounir réparé et opérationnel.

    Nous trouvons ce que nous sommes venus chercher : amlou (huile d'argan et amandes pilées), huile d'argan, babouches jaunes pour homme et babouches multicolores, gandouras de la région... Aida se présente en tenue traditionnelle. Elle est superbe !

    Med Hilali nous presse un peu de partir car des enfants attendent sur le trajet avec impatience notre passage.

    Nous avons tous aimé Tafraout et sommes certains d'y revenir. Peut-être pour la fête des amandiers en février !

    La route que nous prenons est véritablement grandiose mais monte, monte, monte. Nous pensons à nos coureurs avec inquiétude.

    A 33 km de Tafraout, Mohamed Hilali s'arrête. Il a repéré Arnaud, Mounir et Mohamed, les vélos et la kangoo en contrebas, à l'ombre, près d'un village. Ils ont déjeuné et se reposent un peu avant de repartir.

    Mounir récupère son vélo fétiche avec bonheur. Quant à Azeddine, il décide de terminer l'étape avec Arnaud et Mounir. Il pédale 43 km à côté de son oncle et c'est ensemble qu'ils arrivent au lieu de bivouac. Il dit qu'une fois le bon pignon trouvé, il ne le quitte plus jusqu'à la fin !les enfants des douars Ifergane et Tifghlt ont fait 5 km pour nous rencontrer

    Nous les quittons pour suivre la voiture de Amis des Ecoles. Un peu plus loin sur la route, des enfants, leur professeur et quelques mamans nous attendent depuis de longues heures. Ils viennent des Douars Ifergane et Tifghlt à 5 km de marche de notre lieu de rendez-vous. Ils sont du secteur scolaire de Tizza et dépendent de l'école Ait Warhou, commune d'Issafen. Leur professeur Abdoulah Saadi préside également l'association Club Tilila pour le développement humain et la protection de l'environnement, basée au village Ait Warhou situé à 15 km. Distribution de cartables, trousses et... bonbons Haribos. Ils repartent vers leus villages dès notre départ.

    Un peu plus loin, nous nous arrêtons à l'école Agrd Walous Commune Imaaun (Ighrem) qui fait partie de la région de Taroudant. Sur 90 enfants, 60 sont présents pour nous accueilli au côté de leur maître Brahim Boulkacim. Brahim tient également le café et la maison d'hôtes du village (+212 6 62 52 49 86 - Email. agrd_2005@hotmail.com). Il s'occupe aussi de l'association Awlgo qui a besoin d'urgence d'une pompe électrique immergée à 20m de profondeur pour remplacer l'ancienne qui a rendu l'âme début juin 2011. Cette pompe en état de marche permet d'alimenter en eau village, école et dispensaire pour 70 habitants. (si vous souhaitez contribuer, merci de libeller vos chèques en dirhams à l'ordre de Association Djebelya - nous achèterons la pompe et la ferons envoyer à patir de Casa).

    déjeuner chez Brahim, l'instituteurAprès avoir remis cartables et trousses, apportés par Amis des Ecoles et les bonbons Haribos véhiculés par la caravane de la Djebelya, nous sommes tous invités à déjeuner dans la famille de Brahim l'instituteur. Quel accueil ! Nous repartons chacun avec un plat à tagine berbère, gentiment offerts par nos hôtes. Quant à Aida, nous la récupérons dehors où elle discute avec des filles scolarisées au village.

    Arrivés à Ighrem, Mohamed Hilali prend les choses en mains. Ighrem ne disposant pas de camping, le terrain de basket de la maison de l'étudiant est mis à notre disposition. Nous installons le campement et... arrivent nos 3 coureurs simultanément à 50 enfantsCarnet de bord accompagnés par Mohamed Aknsous, directeur du secteur scolaire Ighrem, et Miloud Chaib, Président de l'association des parents. Leur village est à 10 km d'Ighrem. Mounir et Arnaud peuvent ainsi être à nos côtés pour la distribution de cartables, trousse, cahiers, chemises et bonbons Haribos.

    Ensuite, autre distribution dans une école un peu en dehors de la ville, Mohamed Hilali, Aida Essayegh et Benjamin y vont pendant que le diner se prépare.Distribution des cartables à quelques km d'IghremDistribution des cartables à quelques km d'Ighrem


    2 commentaires
  • départ de Guelmim vers Tafraout  Commentaires d'étape de Mounir :

    "Mon vélo m'a posé beaucoup de problèmes techniques (dérailleur). Pour attaquer les côtes c'était donc très difficle, d'autant qu'il n'y avait que ça,  Les températures étaient très élevées, ce qui nous a fatigué. Autrement paysages uniques, sublimes qui nous ont fait oublier tout le reste. De plus, toute cette région et les villages traversés sont étonnamment propres. A l'arrivée, nous avons eu un accueil phénoménal organisé par les autorités, les notables et les enfants de Aguerd Oudad Tafraout. Le pot organisé à notre attention et celle de Amis des Ecoles nous a beaucoup touché. Nous avons d'ailleurs promis d'honorer leur invitation et de revenir en févier pour la fête des amandiers !"

     

    Au lieu d'un départ à 6h, c'est à 8h45 que Mounir et Aranud ont quitté le camping après une nuit épouvantable, nos hôtes ayant maintenu la sono très en forme... Fatigués et énervés, faute de sommeil, ils ont néanmoins pris la route de Tafraoute, suivis par Mohamed dans la kangoo aux couleurs de Ain Ifrane.

    Nous restons pour plier bagage avec les enfants Aida, Mehdi et Benji qui, pour une fois, se sont levés juste après nous. Mohamed Hilali de l'Association Amis des Ecoles nous a rejoint hier et c'est à 2 voitures et 1 camping car que nous quittons le camping international de Guelmim (nous déconseillons vivement d'y faire escale du fait du bruit qui y règne à toute heure, en plus du traffic sur la route !). Il fait très chaud et nous pensons à nos coureurs pédalant de concert...

    Direction Tafraoute pour notre petite caravane. paysages grandioses et très changeants. Un régal pour les yeux. Beaucoup de grandes et longues montées. Nous rattrapons Mounir, Arnaud et Mohamed vers midi, les suivons un moment pour les encourager et déccrochons pour gagner au plus vite Tafraoute.

    Beaucoup d'animaux nous voient passer durant cette étape : écureuils, lézards, dromadaires, vaches,... Nous les saluons au passage.

    Arrivés au camping Granit Rose, Abderrahman Ibarahen, le propriétaire, nous accueille pour nous présenter sa région avec passion. Il est également Directeur de l'Association du Pays touristique de Tafraoute, partenaire du département de l'Isère en France,  C'est Mohamed Hilali qui fait les présentations. Le camping bénéficie de l'électricité, d'un réseau wifi et de magnifiques sanitaires. Les arbres récemment plantés n'apportent pas encore l'ombre souhaitée mais c'est bien sympa. Nous sommes invités et cela nous fait vraiment plaisir, notre budget étant très limité.

    A 19h, nos coureurs arrivent mais passent le camping sans le voir et filent sur Tafraoute centre...  Nous sommes à leur poursuite, Mohamed Hilali ayant organisé avec les responsables et les enfants du village une petite réception. Mounir et Arnaud, après 80 km de VTT en plein soleil, ont encore le courage de pédaler jusqu'au centre social de Agued Oudad où ils sont très chaleureusement accueillis.

    Remise de cartables, bonbons harribo, T-shirts, casquettes  par l'organisation et les coureurs de la Djebelya et Mohamed Hilali de Amis des Ecoles. Des moments intenses et sympathiques tant pour les 70 enfants et ados que pour nous tous.

    Brahim Ouchahid, 1er vice-président de l'association Aguerd Oudad et Directeur de la supebe école Mohammed V de Tafraout est très motivé et impliqué dans le développement du village. Avec son équipe, il frappe aux portes pour aller jusqu'au bout des projets : école, centre social moderne (où nous avons étté accueillis), rues dallées, préservation du patrimoine naturel et architectural. Tous nous invitent à revenir pour la fête des amandiers en févrie 2012. Nous n'y manquerons pas.

    Nous les quittons vers 20h pour epartir au camp. Charge à Monia de valider l'état physique des coureurs et de les préparer à la course du lendemain. Côté mental, ils sont en pleine forme.

    Nota : Tafraout est une ville extraordinaire, entourée de rochers de grès et granit rose qui donnent l'impression de vouloir tomber... Certaines maisons sont construites autour et sur ces rochers dont certains, plus loin, sont peints.

     

     


    2 commentaires
  • Mounir, Arnaud et Azeddine à Guelmim  Commentaires des coureurs sur l'étape :

    "Nous sommes partis sous une brume dense avec une température agréable jusqu'à midi, Les paysages étaient beaucoup plus variés qu'hier. Beaucoup de montées difficiles mais heureusement de très belles descentes où nous avons pu aller jusqu'à 68 km/heure ! Nous avons vu une faune très intéressante : troupeaux de dromadaires, gerboises, caméléons, "rats du désert" et un joli renard, malheureusement écrasé sur la route. Comme la veille, les automobilistes et camionneurs nous saluent sur le parcours."

    + un message d'Arnaud aux cyclistes du monde "ne vous arrêtez pas à Tinfanout car il n'y a pas de coca frais. Nous avpons été obligés de boire un seven up !"

    Lever aux aurores mais départ tardif à 8h30.

    Il faut dire que tout le bivouac et les affaires des coureurs sont totalement trempées du fait du brouillard qui s'est abattu hie sur Tan Tan plage.

    De plus, Azeddine Essayegh a décidé de les accompagner sur un bout d'étape. Quel courage !

    Tous 3 partent à 8h30 vers Guelmim, suivis par Mohamed et la kangoo Ain Ifrane.

    Les autres prennent tranquillement leur café avant de plier guitounes et ranger bagages. Tout notre matériel et le linge sont trempés.

    Nous réglons Hamdi Mbareck du camping Sable d'Or (randy.mbareck@gmail.com - +212 6  16 22 63 49). avant d'aller faire les course au centre de El Ouatia. Au menu du soir : poulet/ratatouille pour changer de l'araignée et des poissons d'hier !

    Nous retrouvons nos sportifs vers 14h30 à 67 km de leur point de départ, ayant terminé leur pause déjeuner et se eposant un peu avant de repartir. Azeddine et son vélo nous rejoignent et ils font le reste de la route à bord du camping car.

    A l'entrée de Guelmim, nous rejoignons Mohamed Hilali de l'Association Amis des Ecoles. Lui et ses amis nous ont trouvé un bivouac pour la nuit. A peine arrivés (à 16h !), nous préparons le déjeuner, le diner et le campement avant l'arrivée des coureurs. Azeddine se repose.

    Mounir nous appelle pour nous informer qu'ils arrivaient. Nous prenons le camping car et appelons Med Hilali afin qu'il nous rejoigne. Azeddine vient aussi avec son vélo pour terminer la couse avec Arnaud et son oncle.

    Mounir et Arnaud ont fait aujourd'hui 120 km de VTT, soit un total de 260 km en 2 jours. Pour la première fois aujourd'hui, ils ont eu une étape très chaude, avec du vent en prime.

    Nous sommes désormais à l'intérieur des terres et la chaleur va s'intensifier.

    Une seule chose à die : chapeau bas !

    Décision du jour des 2 coureurs  qui relèvent le défi de la Djebelya : arriver avant 19h à chaque étape afin de pouvoir récupérer, se détendre et profiter des membres de la caravane. Un grand merci au passage à Monia, l'adorable ostéopathe qui nous accompagne et qui remet nos challengers en forme pour le lendemain.

    Demain départ à 6h vers Tafraoute car la journée promet d'être très chaude.

    voir l'album photos du jour sur facebook djebelya

     

     


    1 commentaire
  • Anaud et Mounir quittent Tarfaya pour leur pemière étape VTT Impressions des coureurs :

    "tout au long de la journée, nous avons vu des camionneurs très sympas  qui nous ont klaxonnés pour nous encourager, ainsi que des automobilistes très respectueux ! Quant à la route, beaucoup de vent et des bas-côtés très dangereux. Heureusement que Mohamed est là pour assurer notre sécurité... Le temps, brumeux et frais le matin, est devenu chaud entre 12h et 15h."

    (Note : du fait d'une connexion très très lente,
    il est impossible de mettre des photos. voir l'album sur facebook djebelya maroc)

    Debout à 5h30 pour boucler les préparatifs, Mounir et Arnaud sont partis à 7h15 ce matin en vtt du port de Tarfaya, suivis par Mohamed qui assure leur sécurité dans la kangoo Ain Ifrane.

    Les enfants dorment encore dans les tentes et le camping car.

    Monia, Dominique, Azeddine et Isabelle sont là pour encourager les 2 coureurs jusqu'à la sortie de Tafaya. Ils partent pour 187 km de route entourée de dunes. Paysages monotones tout du long garantis...

    Après avoir plié le bivouac, nous quittons le port pour aller chez notre ami Aziz  qui nous a gentiment proposé de remplir les réservoirs d'eau du camping-car totalement à sec (tout est fermé aujourd'hui). Merci Aziz !

    Nous traçons à 2 véhicules vers Tan Tan plage (El Ouatia) après tout plein de merci à nos amis de Tarfaya. Nous avons du poisson plein le frigo !

    A 70 km de Tarfaya vers midi, nous dépassons Mounir et Arnaud, suivis par Mohamed.

    Arrivés à Tan Tan Plage, nous nous posons au camping des sables d'or, face à l'hôtel de France, un très bel espace avec bungalows et camping doté de douches et sanitaires. Le vrai luxe !!!

    Nous déjeunons vers 17h après avoir fait les courses et préparé le diner (tagine de poisson bien sur !). Un camion avec des packs d'eau Ain Ifrane de notre partenaire Les Brasseries du Maroc nous livre comme convenu à notre arrivée. Il arrive d'Agadir... Merci à Ain Ifrane de nous accompagner. Merci aussi aux pâtes Dalia, alimentation de base de nos sportifs (et des accompagnants !!!).

    Mounir, Arnaud et Mohamed nous surprennent : ils sont avec nous à 19h (nous les attendions ves 22h...).

    Ils ont pédalé 140 km sur les 187 du parcours afin d'éviter d'arriver trop tardivement au bivouac. C'est Mohamed qui a effectué un transfert à mi-parcours.

    Ils sont certes en pleine forme mais un bon massage (grâce à Monia), un bon repas et une bonne nuit de sommeil sont indispensables pour pouvoir poursuive le grand défi de la Djebelya !

    Demain, départ vers Guelmim où nous allons rejoindre  Mohamed Hilali de l'association Amis des Ecoles.

     

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique