• C'est en 4x4 que Mounir, Arnaud et Azeddine le neveu de Mounir, partent à 7h30 du bivouac d'Aïn Igrane avec le kayak sur le toit. Direction l'entrée du parc du Toubkal située au-dessus du lac d'Ifni. Ils ont rendez-vous à 8h avec 2 jeunes hommes qui les aident à descendre le kayak au lac, c'est à dire sur 300 mètres à la verticale !

    Une fois le kayak sur l'eau, les 2 compères montent à bord pour un tour complet du lac (une première !!!). Ensuite, baignade pour Mounir dans l'eau froide et revigorante du lac. Azeddine filme ces moments extaordinaires...

    Ils remontent le kayak, le remettent sur le toit et redescendent au bivouac où les attend le reste de la troupe. Il est 11h et tout le monde prend le départ vers la tortue roulante (le camping-car) laissée 2 jours plus tôt en contrebas. Ils le retrouvent comme ils l'ont laissé, en bon état.

    Camping Tissa à 20 km de Ouarzazate En convoi, ils passent Agouim sans s'arrêter et prennent la direction de Ouarzazate pour aller au camping Tissa, situé à 20 km avant Ouarzazate. C'est Mohamed, le chauffeur qui assure la sécurité des coureurs dans la kangoo Ain Ifrane, qui a organisé tout cela car il est originaire de la région et la connait très très bien.

    Grande lessive à l'arrivée, simultanément à la 2ème tempête de sable et de pluie de la journée (ils ont droit à la première sur la route de Ouarzazate)... Ce soir, c'est le père de Mohamed qui leur amène un superbe couscous. Ten mirt bahra ighran.

    Demain, les coureurs reprennent leurs vélos (qui leur manquent beaucoup !) pour pédaler jusqu'à Skoura, situé à 70 km du camping Tissa.

    Mohamed Hilali de Amis des Ecoles a déjà organisé une distribution de cartables. Elle se fera avec Mounir et Arnaud puisque la distance à couvrir en VTT est "faible".

    Le camping-car de son côté s'arrêtera chez Dimitri à Ouarzazate pour refaire le plein d'eau Ain Ifrane avant de rejoindre la troupe à Skoura.


    votre commentaire
  • Un altimètre explicite !!! Mounir redescend ! Arnaud redescendAnecdotes du jour... extraordinaires  :

    • Lors de la montée, Mounir et Arnaud ont dépassé 2 marcheurs marocains qui peinaient quelque peu. En redescendant, ils les recroisent de nouveau et l'un deux demande à Mounir s'il n'est pas l'un des frères Ahansal... Trop fier Mounir !
    • Mounir trouve 20 dirhams dans les gorges en montant : une année de richesse en perspective !
    • Lors de leur descente vers le lac, Mounir et Arnaud ont entendu des jeunes filles chanter. Ils leur ont demandé de les accompagner de leurs chants jusqu'au bivouac pour les encourager, ce qu'elles ont accepté de faire.
    • rencontre avec un groupe d'ados anglais de la School Worldwide qui allait bivouaquer dans les gorges, ainsi qu'avec une famille marocaine qui est montée au lac en taxi, puis mule...

    Compte-rendu d'étape :

    Les coureurs Mounir et Arnaud ont quitté à pied le bivouac de Aïn Igrane à 7h ce matin. Ils sont passés de 1 600 m à 2 300 m en une heure (nous en mettrons deux !!!). Le site est magnifique et ce grand lac de montagne présente une vue extraordinaire. Ils enchainent avec une montée jusqu'à 3 680 m pour arriver au col à 13h. Ils sont face à la neige en plein mois de juillet au Maroc ! Pour y arriver, ils suivent le lit d'une rivière et sont confrontés à beaucoup de cailloux. Autour d'eux, de l'eau en abondance avec chutes et cascades. Les températures  agréables leur pemettent de monter très rapidement. Ils déjeunent au col et décident de redescendre pour arriver au lac vers 16h, puis au bivouac à 17h. Comme Dominique, responsable de la logistique, le précise "nous avions l'impression qu'ils volaient tellement ils allaient vite dans la descente !".

    Enfin proches du lac d'Ifni !Côté accompagnants, il leur faut 2 heures pour monter au lac d'Ifni, grand, magnifique et... très très froid ! Seul Benjamin (Benji) se baigne, les autres restent au bord en attendant les coureurs. Tout le monde repart vers le bivouac dès que Mounir et Arnaud réapparaissent dans la descente du Toubkal. Ils vont très très vite, donnant l'impression de voler.Le groupe récupère

    A Ait Igrane, au bivouac, les villageois apportent à l'équipe de la Djebelya Tagines, salades et pain tout chaud non levé.  Monia s'occupe de Mounir au bivouac !Monia, ostéopathe en vacances prend soin des coureurs !

    Demain, changement de programme avec une premièe mondiale : du kayak sur le lac d'Ifni avant un transfert sur Zouala, après Agouim !!!!


    2 commentaires
  • Mounir en route vers le Toubkal ! que d'eau...       

    Un petit message de Mounir...

    "Je salue le travail colossal des membres de la caravane, Dominique, Isabelle, Monia notre ostéopathe, Si Mohamed notre assistant, sans lesquels les coureurs n'auraient jamais réussi à enchainer les étapes. Les jeunes qui accompagnent la Djebelya ; Aida ma fille, Azeddine et Mehdi mes neveux, ainsi que Benjy sont adorables".

    Depuis hier, c'est en discussion. Un camping car de 7 mètres de long peut-il aller jusqu'au bout de la piste ? La réponse des guides à qui nous posons la question est claire : NON. En effet, le camping-car, du fait de sa longueur, ne peut prendre des virages en épingle à cheveux, ni faire des kilomètres de piste ou passer des oueds.

    Il est donc prévu de poser le camping-car à Askouen ou Sour, d'y stocker le contenu du 4x4 redbull et de prendre ce dernier pour emmener une partie de la caravane accompagnatrice au plus près du lac d'Ifni. Ce sera donc une journée de route pour tous, les coureurs souhaitant être présents pour assurer la sécurité de leurs accompagnants.

    Donc, départ à 11h de Taliouine de tous les véhicules, réparation des vélos imposant d'attendre l'ouverture des magasins. Direction Ouarzazate puis bifurcation vers Agouim, puis Sour.

    Nous prenons la piste mais devons abandonner le camping-car dans un douar situé 10 km après Sour et 2 passages difficiles d'oued. Les autres véhicules et les membres de la caravane, coureurs inclus, vont jusqu'au bout de la piste. Arnaud fait le parcours en VTT à côté de nous, soit 3Mounir en route vers le Toubkal ! que d'eau...0 km jusqu'au campement de ce soir ; il nous double souvent... d'autant que nous restons bloqués en file indienne par un tracteur et une moissonneuse batteuse qui fait le foin. Nous avons aussi vu des gens faire leur grain au milieu de la route.vers le Toubkal...

    Nous sommes ce soir tout au bout de la piste avec, en face de nous, une cascade, une maison perchée. Nous sommes entourés de magnifiques noyers avec de l'eau qui ruisselle en contrebas. Nous nous sentons vraiment dans le Haut Atlas. Voir la vidéo sur le parc du Toubkal

    Il reste encore 1h30 à 2h de marche pour arriver demain matin à pied au lac d'Ifni, lieu de départ pour Mounir et Arnaud de leur treck Toubkal. Le reste de la caravane les attendra sereinement au bord du lac.

    Le départ sur Agouim est pévu le 8 juillet.


    votre commentaire
  • Mounir raconte :

    "Le début du parcours était très roulant avec des grandes descenteset nous pouvions aller entre 25 et 30 km/h. Sur les 20 derniers kilomètres, nous avons eu des rafales de vent sur les flancs. Arnaud, du fait de la chaleur, a saigné du nez 15 km après la pause déjeuner mais cela s'est vite calmé. Nous avons eu très peur. Nous avons beaucoup souffert de la chaleur. Nous avons déjeuné près d'un petit village, abrités par le mur d'une école. C'était ombragé et très agréable malgré les 39,5° à l'ombre. J'ai fait les 109 km sur un seul plateau de peur que le dérailleur se bloque... Sur le pacours, nous avons vu des scarabées magnifiques de 10 cm de long avec une dorsale rouge, impressionnants !
    Dans l'ensemble, une étape agréable qui nous a permis d'éliminer nos toxines d'hier et de relacher la tension de nos muscles.
    "

    Azeddine, qui a fait la deuxième partie de l'étape VTT en compagnie de Mounir et Arnaud, raconte :

    "C'était moins dur qu'hier. La route était correcte avec de longues montées pas très raides. Nous avons eu le vent de face ou de côté sur tout le parcours. Les dix derniers kilomètres ont été les plus durs car sur la nationale il fallait faire plus attention et les montées étaient plus raides aussi."

    Nous autres avons quitté le campement à 9h30 pour Taliouine, soit 30 mn après Mounir et Arnaud qui ont eu quelques difficultés à décoller. Nous avons rarement fait aussi vite pour plier bagages.

    retrouvailles sur la route de TaliouineNous rattrapons les coureurs à 11h45 à 45 km de là et, une fois encore, Azeddine décide de faire la suite de l'étape à leurs côtés. Ils s'engagent tous 3 pour 60 km de vtt. Après la pause déjeuner à 12h45, ils repartent à 14h45 pour arriver au camping à 18h. Il faisait très très chaud tout du long, comme en plein désert.

    Et les accompagnants ? beaucoup plus cool car arrivés à Taliouine, nous sommes invités à déjeuner dans la famille de Mohamed Hilali où nous rejoint le président de la municipalité, Lahcen Tafraoui, qui sort d'une réunion de préparation du Festival du Safran qui se tiendra à Taliouine du 21 au 30 octobre 2011. (Nous sommes invités !!) Il est également Président de l'association Ait Moussa ou BrahimTimlilt. Il nous promet de nous rejoinde au camping Tobkal après le déjeuner.déjeuner dans la famille de Med Hilali, association Amis des Ecoles

    Nous avons eu un peu de mal à décoller de chez Abderrahim après le tagine et le couscous que nous partageons... Tout le monde somnole un peu.

    la piscine du camping !En revanche, une fois arrivés au camping, chacun bondit dans son maillot pour aller se afraichir et nager dans la piscine.

    Mounir, Arnaud et Azeddine nous rejoignent à 18h, très éprouvés par la chaleur. Une bonne douche, une ambiance sympa, une consultation auprès de Monia et c'est reparti !!!

    Mounir et Dominique accompagnent Isabelle à Taliouine ; elle repart sur Casa en autocar. Pour Mounir, conduire la voiture représente un grand changement... En revanche, la clim est interdite en sa présence ! Isabelle ne peut dire au revoir à Monia Chaieb, ostéopathe, et Mohamed Hilali, Amis des Ecoles, car ils sont partis remettre des cartables et fournitures scolaires aux enfants de Taliouine... distribution des cartables à l'école de Taliouine Carnet de bord

    Nous sommes tous invités à diner par le président Lahcen Tafraoui au restaurant du camping ; brochettes, grillades et frites au programme. cela nous change !

     

     


    votre commentaire
  • Commentaire d'étape des coureurs :

    Mounir retrouve son vélo, déailleur réparé"Une véritable étape de montagne avec 2 400 m de dénivelé positif cumulé et l'étape la plus dure physiquement du parcours à ce jour. Ca tombait mal car c'était notre 4ème jour de course, soit celui du contrecoup. Nous sommes arrivés très fatigués à Ighrem au Dar Talib (maison de l'étudiant) où les autres nous attendaient. Néanmoins, les paysages grandioses que nous avons traversés nous ont donné beaucoup de courage avec en permanence l'envie d'avancer et de... découvrir."

    Lever à 7h, départ de Mounir et Arnaud à 8h30 direction Ighrem, distant de 101 km de Tafraout.

    Ils sont plutôt en forme après une bonne nuit de sommeil à la belle étoile et une bonne douche au camping granite rose.

    Un bémol toutefois : Mounir part sans son vélo préféré. Charge à Azeddine et Med Hilali de trouver à Tafraout où faire réparer le dérailleur défaillant.

    Quant à nous, nous plions le camp plutôt rapidement afin de réaliser notre plan shopping à Tafraout, initialement prévu hier.

    Azeddine et Mohamed Hilali reviennent au camp avec le vélo de Mounir réparé et opérationnel.

    Nous trouvons ce que nous sommes venus chercher : amlou (huile d'argan et amandes pilées), huile d'argan, babouches jaunes pour homme et babouches multicolores, gandouras de la région... Aida se présente en tenue traditionnelle. Elle est superbe !

    Med Hilali nous presse un peu de partir car des enfants attendent sur le trajet avec impatience notre passage.

    Nous avons tous aimé Tafraout et sommes certains d'y revenir. Peut-être pour la fête des amandiers en février !

    La route que nous prenons est véritablement grandiose mais monte, monte, monte. Nous pensons à nos coureurs avec inquiétude.

    A 33 km de Tafraout, Mohamed Hilali s'arrête. Il a repéré Arnaud, Mounir et Mohamed, les vélos et la kangoo en contrebas, à l'ombre, près d'un village. Ils ont déjeuné et se reposent un peu avant de repartir.

    Mounir récupère son vélo fétiche avec bonheur. Quant à Azeddine, il décide de terminer l'étape avec Arnaud et Mounir. Il pédale 43 km à côté de son oncle et c'est ensemble qu'ils arrivent au lieu de bivouac. Il dit qu'une fois le bon pignon trouvé, il ne le quitte plus jusqu'à la fin !les enfants des douars Ifergane et Tifghlt ont fait 5 km pour nous rencontrer

    Nous les quittons pour suivre la voiture de Amis des Ecoles. Un peu plus loin sur la route, des enfants, leur professeur et quelques mamans nous attendent depuis de longues heures. Ils viennent des Douars Ifergane et Tifghlt à 5 km de marche de notre lieu de rendez-vous. Ils sont du secteur scolaire de Tizza et dépendent de l'école Ait Warhou, commune d'Issafen. Leur professeur Abdoulah Saadi préside également l'association Club Tilila pour le développement humain et la protection de l'environnement, basée au village Ait Warhou situé à 15 km. Distribution de cartables, trousses et... bonbons Haribos. Ils repartent vers leus villages dès notre départ.

    Un peu plus loin, nous nous arrêtons à l'école Agrd Walous Commune Imaaun (Ighrem) qui fait partie de la région de Taroudant. Sur 90 enfants, 60 sont présents pour nous accueilli au côté de leur maître Brahim Boulkacim. Brahim tient également le café et la maison d'hôtes du village (+212 6 62 52 49 86 - Email. agrd_2005@hotmail.com). Il s'occupe aussi de l'association Awlgo qui a besoin d'urgence d'une pompe électrique immergée à 20m de profondeur pour remplacer l'ancienne qui a rendu l'âme début juin 2011. Cette pompe en état de marche permet d'alimenter en eau village, école et dispensaire pour 70 habitants. (si vous souhaitez contribuer, merci de libeller vos chèques en dirhams à l'ordre de Association Djebelya - nous achèterons la pompe et la ferons envoyer à patir de Casa).

    déjeuner chez Brahim, l'instituteurAprès avoir remis cartables et trousses, apportés par Amis des Ecoles et les bonbons Haribos véhiculés par la caravane de la Djebelya, nous sommes tous invités à déjeuner dans la famille de Brahim l'instituteur. Quel accueil ! Nous repartons chacun avec un plat à tagine berbère, gentiment offerts par nos hôtes. Quant à Aida, nous la récupérons dehors où elle discute avec des filles scolarisées au village.

    Arrivés à Ighrem, Mohamed Hilali prend les choses en mains. Ighrem ne disposant pas de camping, le terrain de basket de la maison de l'étudiant est mis à notre disposition. Nous installons le campement et... arrivent nos 3 coureurs simultanément à 50 enfantsCarnet de bord accompagnés par Mohamed Aknsous, directeur du secteur scolaire Ighrem, et Miloud Chaib, Président de l'association des parents. Leur village est à 10 km d'Ighrem. Mounir et Arnaud peuvent ainsi être à nos côtés pour la distribution de cartables, trousse, cahiers, chemises et bonbons Haribos.

    Ensuite, autre distribution dans une école un peu en dehors de la ville, Mohamed Hilali, Aida Essayegh et Benjamin y vont pendant que le diner se prépare.Distribution des cartables à quelques km d'IghremDistribution des cartables à quelques km d'Ighrem


    2 commentaires