• Samedi 23 Juillet - Khmiss Anjra / Taghramt - Douar Mansour (Ksar Sghir), fin de la rando équestre...

    La nuit a été un peu bruyante à cause du chantier du barrage Anjra, situé juste a côté du bivouac.

    Carte a la main, nous étudions, Momo et moi les difficultés de l'étape et le meilleur itinéraire. 
    Le Mokaddem, qui était à côté de nous, n'a pas besoin de carte pour nous orienter !
    Nous prenons note des noms des douars à traverser.
    Tout le monde en selle, Arnaud en VTT, prend le départ.

    4 heures non stop, jusqu'à Taghramt. On a allongé le parcours de 7km à cause d'un choix d'itinéraire mais sans aucun regret de l'avis de tous, tellement les sentiers sont touffus par moment !
    Ce n'est pas l'Amazonie mais presque. Seule fausse note, on débouche sur une énorme carrière juste avant Taghramt. Passage pénible dans la poussière et entre les camions qui font un bruit d'enfer après le calme absolu des collines traversées !

    Notre Mokaddem Abdellah est au rendez-vous pour nous escorter vers le Douar Mansour.
    Il a tout de suite compris que nous étions très pressés de retrouver le calme et des paysages moins "apocalyptiques" !
     
    Abdellah connaît la région comme sa poche. Il nous fait prendre un sentier et nous revoila en symbiose totale avec la nature.
    Même les chevaux pensent la même chose.

    A 16h, une cote bien raide. Aida est presque au bord de la crise de nerf mais elle est aguerrie - elle a fait la Mongolie à cheval pour rappel.
    Pause casse-croute dans un bois de pins. Tout le monde récupère a l'ombre.

    Le décollage est difficile mais la motivation du repos du soir l'emporte.
    Téléphone a la main, Momo et moi coordonnons avec la caravane, car cette fois le bivouac est réellement difficile à trouver !
    Yann est allé jusqu'au barrage de Oued Rmel mais en vain car l'accès est impossible pour le camping-car.

    Finalement, c'est à coté de la source Teir Ellil (oiseaux de la nuit), source réputée pour les vertus de son eau, que nous devons retrouver les autres.
    Le camping-car passera la nuit dans un parking à Ksar Sghir.

    le Mokaddem nous donne les indications détaillées pour arriver sur Oued Rmel et de là à la source.

    On avance de colline en colline et au dernier col nous avons la récompense de tous nos efforts de la journée : une vue imprenable sur la Méditerranée avec l'Espagne en face.
     
    Je suis en tête avec mon cheval et la première chose qui me traverse l'esprit à cet instant c'est : "D'une mer à l'autre à travers le Maroc..."
    J'avoue que je suis ému. Je continue à avancer et tout le monde crie en coeur " la mer, enfin la mer "

    Yann vient nous retrouver en voiture pour nous indiquer le chemin du bivouac, on l'avait dépassé de 2.5 km !

    Demi tour rapide et après 3/4 d'heure, nous trouvons notre bivouac.
    Personne n'ose dire à l'autre que c'était la dernière étape dans cette belle montagne...
    Mais je suis sur que cette pensée est dans la tête de tous.
    La matinée de demain sera réservée au transfert des chevaux et à leur embarquement dans les camions.

    Momo nous a réservé une grande surprise à l'arrivée de notre magnifique randonnée cheval : Un méchoui pour le dernier dîner en bivouac.
    C'est la fête du dernier jour, tous ensemble, avec les cavaliers qui ont rejoint la Djebelya Grand Raid le 18 juillet dernier....
    « Vendredi 22 juillet - Oued Martil / Khemiss Anjar la rando à cheval se poursuit !Dimanche 24 juillet - départ des chevaux vers Casa la ferme Equestre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :